Allier valorisation du travail et performance globale : Le RPA, un atout de taille pour l’entreprise !

Article publié le 10 avril 2019 par Mathieu Mantelet, Docteur en Biomécanique

2 minutes pour comprendre ce qu’est le RPA et ce qu’il apporte à votre entreprise !

L’Automatisation Robotisée de Processus (ou Robotic Process Automation, RPA en anglais !) est un outil innovant qui a su révolutionner le monde des Technologies de l’Information. Son atout réside dans sa faculté d’automatiser des tâches monotones, répétitives et à basses valeurs ajoutées. Ainsi, une entreprise mettant en place des processus RPA libère ses salariés d’activités élémentaires et chronophages (intégration des nouveaux salariés, mise à jour des données des salariés, saisie de données, facturation, etc.). Le temps de travail des utilisateurs est alors valorisé, optimisé et rentabilisé. Au global, l’entreprise gagne en rentabilité et en qualité du travail (livrables, relation clients).

L’objectif de ce premier article est de vulgariser le RPA, présenter sa mise en place au sein d’une structure et les avantages qu’il est possible d’en attendre.

Qu’est-ce que le RPA ?

L’Automatisation Robotisée de Processus est une technologie reproduisant les actions d’un utilisateur telles que les interactions avec les interfaces graphiques (vision de l’écran) et les saisies claviers. Ce concept, apparu dans les années 1990, à réellement trouvé son public depuis quelques années seulement. Initialement, les solutions RPA proposaient de simples exécutions avec extraction des données à l’écran. Par la suite, elles se sont enrichies de nouvelles méthodes comme l’orchestration, les méthodes cognitives et dans un futur proche l’Intelligence Artificielle. Aujourd’hui, les robots proposés par les solutions RPA sont souples à configurer et permettent de résoudre des processus complexes. Ils vont au-delà d’un simple enregistrement des actions à l’écran et sont capables d’interagir avec leur environnement selon des conditions définies au préalable.

Par sa nature, le RPA est une solution rapide permettant l’interaction entre deux ou plusieurs interfaces graphiques indépendantes. Il trouve un intérêt d’autant plus important lorsqu’il est déployé dans un environnement présentant des processus fluctuants comme dans les cas de renouvellement de technologies ou de changements législatifs . Dans ces conditions, sa rapidité de déploiement et sa souplesse sont des atouts non négligeables.  Fort du succès de ce concept, onze éditeurs de RPA existent aujourd’hui dont un des leaders actuels du marché est UIPath. Actuellement valorisé à $3 Milliards, cette « start-up » a atteint le statut de Licorne. Ce fait souligne l’engouement actuel pour cette technologie sur le marché des logiciels et des services, ayant des effets visibles auprès de secteurs d’activité divers : depuis le monde de la Banque de Détail ou d’Investissement, en passant par les sociétés d’Assurance ou de Santé, jusqu’aux Télécommunications.  Le marché du RPA à de beaux jours devant lui puisqu’il est estimé en 2025 à $ 6,7 milliards.

Comment s’intègre-t-il à une entreprise ?

De nombreuses entreprises se montrent intéressées par le développement de solutions basées sur le RPA. Toutefois, l’éligibilité d’un projet au RPA doit être menée en amont. C’est-à-dire que pour être automatisables, les processus doivent être à la fois définis, répétables et suivre un protocole.

Par ailleurs, le pragmatisme est de rigueur quant aux possibilités de cette technologie. L’automatisation des processus est certes rapide (de 4 à 12 semaines de développement) et pratique mais elle ne s’appliquera que très rarement à l’ensemble d’une longue chaîne de processus complexes, au risque de générer des erreurs. De la même manière, l’automatisation est peu « intelligente » et la prudence est de mise quant aux opérations attendues par cette approche. Néanmoins, le RPA est en constante évolution, élargissant ainsi le champ des possibles pour cet outil.

Etant une technologie innovante, le RPA est intégré progressivement dans les entreprises suivant trois phases.

  • Dans un premier temps, la technologie est testée à une échelle pilote, à l’aide d’une petite équipe de spécialistes en RPA, afin de valider son adéquation avec l’entreprise. Cette étape est l’occasion d’échanger avec les services informatiques afin d’intégrer plus facilement le RPA dans son environnement.
  • Ensuite, le déploiement est préparé à l’aide des parties intéressés (salariés, clients, services informatiques) pour définir le contour du projet RPA et concevoir un modèle opérationnel.
  • Enfin, le déploiement est généralisé au stade industriel en implémentant les processus d’automatisation suivant un plan auparavant défini.

Pour chacune de ces phases, chaque projet RPA est livré suivant un cycle de vie à 8 étapes.

Quel est l’impact sur l’environnement interne d’une entreprise ?

L’arrivée de ces procédés d’automatisation pourrait être perçue avec appréhension par les salariés. Or, les premiers témoignages recueillis auprès des utilisateurs sont positifs. Ces derniers accueillent le RPA avec bienveillance puisqu’il leur permet de se libérer de tâches chronophages pour se concentrer sur des responsabilités à plus hautes valeurs ajoutées, comme la relation clients par exemple.

“Message to take-away”

Cet article présente le RPA dont l’effet majeur est d’optimiser le temps de travail des salariés, pour se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, et ainsi participer à une meilleure rentabilité de l’entreprise.

La notion de RPA est récente mais ses possibilités sont immenses : certains prédisent déjà des interactions possibles avec de l’Intelligence Artificielle.

De nombreux sujets d’études en perspectives et encore pleins d’articles à vous faire lire : Suivez-nous pour ne pas manquer nos futures publications autour du RPA et de ses diverses applications !