2 minutes pour comprendre le rôle d’un Data Manager

Ce n’est plus un secret pour tous, les possibilités d’exploitation des données ne cessent d’évoluer grâce aux avancées technologiques. Selon McKinsey Global Institute, tous les trois ans, le volume des données mondial est multiplié par deux.  Les entreprises l’ont bien compris et comptent bien exploiter ces données dans l’amélioration de la qualité des services apportée à leurs clients. Dans cette dynamique, sont apparus de nouveaux métiers jusqu’ici inexistants, dont celui de Data Manager.


Qu’est-ce qu’un Data Manager ?

A la fin de cet article, le Data management n’aura normalement plus aucun secret pour vous !

Nous trouvons des Data Managers dans tous les secteurs d’activités manipulant un volume important de données (Big Data) : assurance, banque, médical … A l’ère du digital, nous pouvons désormais les retrouver un peu partout. En effet, selon l’IDC (International Data Corporation), d’ici 2020, chaque personne générera 1,7Mo de données par seconde.

Le rôle du Data Manager est de gérer des bases de données et de fournir les informations nécessaires à leur fonctionnement et leur utilisation. Dans ce contexte, il doit recueillir et organiser les données, puis mettre à disposition des informations spécifiques sur ces bases de données pour l’ensemble des équipes de l’entreprise, dans le but que celles-ci puissent être correctement exploitées.

Le Data Manager doit donc être garant de la fiabilité des données et de leur bonne gestion. Mais aussi, il doit garder une vue d’ensemble sur les différents flux de données afin de formuler des conseils sur l’utilisation des bases de données et faciliter les prises de décision. Il doit également s’assurer du respect des lois concernant l’utilisation des données personnelles de clients et notamment de l’application de la GDPR.

Le Data Manager se trouve au carrefour entre les statistiques, l’informatique, la stratégie d’entreprise et l’économie : il se positionne en véritable chef d’orchestre ! (Ce qui ne veut pas dire qu’il mène les gens à la baguette, loin de là…)


Alors, toujours pas convaincu ?

Pour manager la donnée efficacement, il est nécessaire d’être polyvalent et d’être en capacité de travailler sur différentes problématiques à la fois. Le Data Manager se doit également d’être force de proposition, notamment en anticipant les évolutions de son métier en fonction des mutations technologiques et réglementaires sur l’utilisation des données.

Le Data Manager étant au centre de l’ensemble des métiers de l’entreprise en raison de sa fonction transverse, il doit avoir de grandes capacités relationnelles pour communiquer aussi bien avec les équipes techniques que les équipes fonctionnelles.

Véritable couteau suisse, le Data Manager continue d’évoluer en fonction des avancées technologiques mais aussi des lois concernant l’utilisation des données. De ce fait, il se doit d’être ouvert aux changements et suffisamment curieux pour s’informer sur l’environnement qui l’entoure et sur ses évolutions.


Intéressé pour prendre le virage du Data Management ?

Malgré l’absence de formation en Data Management ainsi qu’une demande forte pour ce type de poste, et ce, dans tous les secteurs d’activité, une grande partie des connaissances et des compétences nécessaires pour exercer cette activité peuvent être acquis en suivant une formation scientifique.

Si vous avez suivi ce type de formation et que vous désirez avoir un travail très diversifié au cœur de la Data, n’hésitez pas à vous lancer !